24 juillet 2017
24 juillet 2017,
 0

 

Maintenant que vous vous êtes reconnues, rire jaune en prime, dans notre article sur La face cachée des régimes, vous vous dites : c’est bien beau tout ça, mais comment on s’en sort?

1) Phase de constatation :
Il est important d’INTÉGRER complètement que les régimes, ça ne vous convient plus. Prenez conscience dès maintenant, LÀ, que vous voulez autre chose pour vous. Vous restreindre, calculer, ressentir de la culpabilité en lien avec votre alimentation…non, ce n’est plus le genre de vie que vous désirez. Répétez-le souvent, aussi souvent qu’il le faudra. Prenez conscience de tous le temps (en heures!) que vous récupériez si vous cessiez de constamment penser à la bouffe…ouf, vous en auriez du temps!!

2) Qu’est-ce-que je veux?
Maintenant…quelle relation avec la nourriture désirez-vous? Quel rapport avec votre corps méritez-vous? On entend souvent des gens qui, bien qu’ils ne soient pas engagés dans un régime bien établi, « font attention » à ce qu’ils mangent. Mais attention à quoi? La nourriture est-elle rendue à ce point un ennemi? Pourquoi vous confondre en excuse lorsque vous avouer, mi gêné, aimer le pain et les pâtes? Faut-il avoir honte de nos goûts?
N’auriez-vous donc pas envie, enfin, de manger de tout, dans le respect de VOS limites-pas de celles d’un livre ou d’une personne quelconque? Vous n’êtes pas tanné de détester ce corps qui vous permet pourtant de réaliser plein de belles choses? Vous traiter avec auto-dérision…est-ce vraiment cela « vivre sa vie pleinement »?
3) Oui mais….je veux VRAIMENT perdre du poids
C’est clair, et on comprends. Mais, chaque chose en son temps. Lorsque cela fait des années que vous jouez avec votre corps en lui imposant de nouvelles façons de manger, n’est-il pas normal qu’il vous demande un peu de répit, histoire de réaliser que la famine, C’EST FINI! Laissez-vous une chance! Lorsque nous privons notre corps, ou lorsque nous mangeons n’importe quoi, n’importe quand (phase de laisser aller parce que de toute façon, vous ne perdez pas de poids), celui-ci mets en branle plusieurs mécanismes internes dont vous ne connaissez même pas l’existence afin de conserver le peu d’énergie qu’il lui reste. Avant qu’il se dise : c’est bon, tu peux laisser aller ces kilos émotifs, cela va lui prendre du temps. C’est plate (très plate), mais c’est comme ça. Vous devez impérativement réaliser que la perte de poids sans régime, quand vous en avez fait toute votre vie, ça n’arrivera pas en claquant des doigts. C’est lent. Lentement mais sûrement.

 

OK…mais comment apprendre à faire cela? Après toutes ces années…

Réaliser que c’en est assez : check
Reformulez ce que vous voulez maintenant : check
Entreprendre une démarche globale afin de retrouver une relation saine avec les aliments et votre corps : en  cliquant ici, vous pourrez dire check
Chez Nutri Sans Chichi, notre mission est d’aider les gens à se débarrasser de leur culpabilité alimentaire et à retrouver une relation saine avec la nourriture. Ceci représente une longue démarche à travers laquelle il faut généralement débuter par éloigner de notre esprit toutes les règles alimentaires qu’on a apprises et auxquelles on croit encore. Plus de plan alimentaire à suivre, pas de calcul des calories: on réapprend à manger selon ce que notre corps désire. C’est franchement déstabilisant et ça fait peur, les tentations à revenir vers une méthode seront probablement présentes, mais l’histoire de cet article se répétera; il faut donc apprendre à apprécier les résultats autres que pondéraux, qui sont souvent beaucoup plus intéressants.
La bonne nouvelle est que dans une approche visant à reprendre plaisir à manger en respectant ses signaux de faim et satiété et à respecter son corps, le poids perdu restera perdu puisque ce sera fait de la bonne façon…la vôtre.

 

Libérez-vous de la culpabilité alimentaire et apprenez à écouter votre corpsPrise de rendez-vous en ligne