Allergies et intolérances alimentaires

Le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec estime que 6 % des bébés et 3% des enfants de 10 ans et plus et environ 1 à 2 % des adultes sont affectés par une ou des allergies alimentaires.3
Les allergènes les plus souvent mis en cause sont responsables à eux seuls de plus de 90% des allergies alimentaires.
Ce sont : le lait de vache, les oeufs, le soya, le blé, les arachides, les noix, les poissons et les fruits de mer.4
Heureusement, les allergies disparaissent très souvent avant l’âge de 7 ans. Toutefois, l’alimentation peut devenir un véritable casse-tête lorsqu’un membre de la famille est allergique à un ou plusieurs aliments courants.

Le conselling nutritionnel sera axé dans un premier temps à diminuer le stress occasionné par l’annonce de l’allergie alimentaire. Vous serez guidé vers les produits alimentaires sécuritaires appropriés. Un enseignement complet de l’alimentation sans l’allergène sera effectué et des idées de recettes vous seront fournies au besoin.

Il est tout à fait possible de mener une vie délicieusement remplie, même avec les allergies !

Trouble alimentaire de l’enfant/ Comportement difficile à table

Les troubles alimentaires de l’enfant peuvent revêtir diverses facettes :

  • Aversion des aliments
  • Refus de manger aux repas ou très grande sélectivité alimentaire
  • Difficultés avec les textures des aliments (hypersensibilité orale)
  • Hypersensibilité orale
  • Autre difficulté particulière entourant l’alimentation

Bien souvent, les parents sont très inquiets que leur enfant demeure très sélectif toute sa vie, ou pire, que son développement ne soit pas optimal. Il est tout à fait normal d’éprouver de l’anxiété par rapport à l’alimentation de votre enfant. Le traitement des troubles alimentaires chez les enfants sont réalisés en étroite collaboration avec les parents ; plus la famille comprend les raisons sous-jacentes des difficultés alimentaires de l’enfant, mieux sera son rétablissement. La collaboration du pédiatre est généralement très apprécié afin d’avoir une vue d’ensemble sur le développement global de l’enfant. Celui-ci est tenu au courant de l’évolution de l’alimentation de l’enfant au fil des rencontres.

De mon côté, je m’assure de rétablir un climat, un horaire de repas et une variété alimentaire correspond aux besoins de l’enfant selon son stade de développement.

Faible prise de poids ou retard de croissance

Les retards de croissance, ou Failure to thrive, peuvent générer beaucoup d’anxiété chez les parents. En effet, quoi de plus normal que de vouloir une croissance optimale pour notre enfant!

Du côté alimentaire, plusieurs facteurs peuvent contribuer à la prise de poids insuffisante de l’enfant. Un relevé alimentaire détaillé doit être réalisé par la nutritionniste afin de déceler les changements à effectuer dans le but de favoriser la croissance optimale de l’enfant.

L’éducation à la famille est de mise afin de favoriser une saine ambiance à table et un rattrapage pondéral adéquat.

Lorsque je rencontre des petits mangeurs qui ont de la difficulté à combler leurs besoins, mon travail consiste à

  • identifier les causes de cette faible prise de poids
  • Trouver des solutions adaptées à l’enfant dans le respect des habitudes familiales.

Introduction des aliments solides et Baby Led Weaning

Les recommandations nutritionnelles quant à l’introduction des aliments solides chez les nourrissons sont en perpétuels changements, ce qui peut causer plusieurs interrogations du côté des parents. Prenez rendez-vous afin d’avoir l’heure juste sur :

  • L’âge d’introduction des différents aliments solides
  • La progression des textures (purées, hachées, en morceaux…)
  • Les aliments allergènes
  • La salubrité alimentaires et la prévention des infections chez les tout-petits
  • La planification des repas, des boires et des collations dans l’harmonie de l’horaire familial
  • Des trucs quant à la préparation des purées maison
  • Les meilleurs produits pour bébés et jeunes enfants sur le marché

Le Baby Led Weaning est une méthode d’introduction des aliments solides en progression. Elle consiste à introduire les aliments passer par les purées, de manière à favoriser les aliments entiers que bébé peut croquer, têter et mâchouiller à sa guise. Il n’y a donc pas de cuillère ; les bébés prennent eux-mêmes les aliments et les portent à leur bouche. Plusieurs écoles de pensées existent face à cette tendance qui viserait l’autonomie des bébés.

Voici un résumé des principaux arguments pour et contre le Baby led weaning, ou introduction autonome des aliments.

Bénéfices potentiels1 :

  • Partage du repas familial et plus grande variété d’aliments frais
  • Permettrait au bébé de manger davantage selon ses signaux de faim et de satiété, sans pression de la part du parent qui le nourrit. En ce sens, développement de comportements alimentaires plus sains.
  • Développement optimal des compétences orales (mâchouiller) et motrices (prendre les aliments)
  • Gain de temps et d’argent pour les parents

Inquiétudes2

  • Risque de carence en Fer car bébé ne recevrait pas de céréales enrichies pour bébé, qui sont traditionnellement servies à la cuillère
  • Risque d’étouffement, puisque pas tous les bébés auraient les aptitudes oro-motrices de mâchouiller les aliments.
  • Risque de carence énergétique et donc, de petit poids, car il seraient plus difficile pour les bébés de combler leurs besoins en énergie en raison d’une fatigabilité aux repas.

Si vous optez pour l’introduction autonome des aliments pour votre tout-petit, un coaching nutritionnel est de mise afin de permettre que cette transition se fasse de manière optimale, au rythme de votre enfant et vous. Il me fera grand plaisir de vous épauler dans cette démarche afin de rendre l’heure du repas le plus agréable possible pour toute la famille.

1 Baby LedWeaning, Caroline Roosen, Dt.P, Réseau Pédiatrix, Communication plaisir et nutrition, 2014

2 Baby LedWeaning, Caroline Roosen, Dt.P, Réseau Pédiatrix, Communication plaisir et nutrition, 2014

3 Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2013). Allergies alimentaires.

Retrieved from: http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/nutrition/index.php?allergies_enfants [Accessed: 19 Nov 2013].

4 Sicherer SH, Sampson HA. (2000) Peanut and treenutallergy. CurrOpinPediatr, 12 (6), 567-573.

Libérez-vous de la culpabilité alimentaire et apprenez à écouter votre corpsPrise de rendez-vous en ligne