Les troubles du comportement alimentaire, également appelé TCA, sont souvent, à tort, associés à des lubies de jeunes filles voulant ressembler aux mannequins. Ainsi, plusieurs personnes croient qu’il est facile, voire simple, de traiter ces problématiques : il ne suffit que de se remettre à manger ! Pourtant, ces problématiques de santé mentale sont reconnues comme étant fort complexes à traiter. Les personnes en souffrant sont des hommes, des femmes, de tous les âges et de tous les milieux socio-économiques. Toutes les ethnies peuvent en être touchés.

Bien plus que des caprices de beauté, les troubles de l’alimentation ont une importante composante identitaire. La souffrance profonde est un point commun parmi toutes les personnes vivant sous l’emprise d’un TCA. Une faible estime de soi, de l’anxiété et la solitude sont omniprésents et de plus en plus marquée au fil de la progression du trouble.

Une aide psychologique, nutritionnelle et souvent médicale sont nécessaires à la guérison de ces maladies. Se sortir d’un trouble du comportement alimentaire n’est pas chose facile, il faut beaucoup de courage, d’appui des proches et de la persévérance.

1.5% de la population féminine canadienne âgée de 15-24 ans serait atteinte d’un trouble du comportement alimentaire.
Voici les troubles du comportement alimentaire les plus fréquents.

Ne restez plus seul(e), la guérison est possible.

Sources :

  • DSM-5Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorder Association Américaine de Psychiatrie (APA), 2013
  • Nedic, http://www.nedic.ca/know-facts/statistics>
  • IPSOS REID (2008). Canadian Women’s Attitudes Towards Weight, Sondage pour le compte des Producteurs laitiers du Canada.

Libérez-vous de la culpabilité alimentaire et apprenez à écouter votre corpsPrise de rendez-vous en ligne